En Pologne, les droites bataillent pour la présidence de la République

Par

Au second tour de l’élection présidentielle dimanche 12 juillet, 30 millions d’électeurs polonais auront le choix entre un centre-droit libéral et une droite nationale-conservatrice. Le scrutin mobilise fortement deux Pologne irréconciliables.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Sur le plateau de Telewizja Polska, la télévision publique, lundi soir, le gong retentit pour mettre fin aux deux minutes d’introduction du président Andrzej Duda candidat à sa réélection. Le journaliste-présentateur se tourne alors vers un pupitre vide, celui du rival Rafal Trzaskowski, pour feindre de lui donner la parole. S’ensuivent une image fixe et un silence pendant cinq très longues secondes.