Nouvelle nuit de violence à Bujumbura, la capitale du Burundi

Par

Plusieurs camps militaires ont été attaqués dans la nuit de jeudi à vendredi à Bujumbura, où de violents échanges de tirs et des explosions ont retenti pendant plusieurs heures. Le Burundi est en proie à des violences qui ont déjà fait des centaines de morts et des dizaines de milliers de déplacés depuis que le président a décidé en avril de briguer un troisième mandat.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Plusieurs camps militaires ont été attaqués dans la nuit de jeudi à vendredi à Bujumbura, où de violents échanges de tirs et des explosions ont retenti pendant plusieurs heures, ont déclaré un responsable burundais et des soldats. Le Burundi est en proie à des violences qui ont déjà fait des centaines de morts et des dizaines de milliers de déplacés depuis que le président Pierre Nkurunziza a décidé en avril de briguer un troisième mandat, qu'il a remporté cet été, ignorant les protestations de l'opposition qui jugeait cette initiative contraire à la Constitution.