En Catalogne, la perte d’un trésor gothique fait enrager les indépendantistes

Par

Désormais sous tutelle de Madrid, la Catalogne a été forcée de rendre, lundi 11 décembre, 44 œuvres religieuses de l’époque gothique à la région voisine de l’Aragon. À dix jours d'élections régionales tendues, les indépendantistes dénoncent une «spoliation»

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

De notre envoyé spécial à Barcelone (Espagne) – En pleine campagne électorale, l’occasion était sans doute trop belle pour la laisser passer. Les dirigeants des trois principaux partis indépendantistes de Catalogne ont vivement critiqué le transfert de 44 pièces religieuses de l’âge gothique, qui ont quitté lundi 11 décembre le musée de la ville catalane de Lérida, pour retrouver leur lieu d’origine, un monastère construit au XIIe siècle, situé dans l’Aragon voisin. Des heurts se sont produits, tout au long de la matinée, à l’entrée du musée diocésain, entre des policiers et des habitants de Lérida, dans l’intérieur de la Catalogne, venus sur place pour bloquer les camions de déménagement.