Le dopage d’Etat russe et la corruption de l’athlétisme jugés à Paris

Par et

Le tribunal correctionnel de Paris juge à partir de lundi un volet du scandale du dopage d’État en Russie, les athlètes dopés ayant échappé aux sanctions grâce à un système de corruption impliquant l’ancien président de la Fédération internationale d'athlétisme et son fils. Une affaire digne d’un polar, où apparaissent le président russe Vladimir Poutine et son homologue sénégalais Macky Sall.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Février 2012. Un membre du département antidopage de la Fédération internationale d’athlétisme (IAAF, selon l’acronyme anglais) se plaint à plusieurs de ses collègues de la façon dont l’IAAF retarde les sanctions des athlètes russes dopés. « C’est une bombe à côté de laquelle l’affaire [du cycliste] Lance Armstrong fait figure de pétard mouillé », écrit-il.