La Bosnie-Herzégovine, cul-de-sac européen sur la route des exils

Par et

L’Union européenne a exprimé son « indignation » face aux images de centaines de réfugiés ballottés d’un bout à l’autre de la Bosnie-Herzégovine. Ce sont pourtant les politiques européennes qui ont fait de ce pays une « nasse » où s’entassent les exilés. 

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Zagreb (Croatie).– Ils sont revenus sur le terrain détrempé et boueux de Lipa, à quelques kilomètres de la frontière croate et à une vingtaine de la ville de Bihać, à la pointe nord-ouest de la Bosnie-Herzégovine. Ils sont 700 au moins, des jeunes hommes majoritairement originaires d’Afghanistan et du Pakistan, à tenter de survivre, sans abri, sous la pluie et la neige qui tombe sur la région.