Comment les réfugiés secourus en mer sont répartis: enquête sur une Europe de marchands de tapis

Par

Mediapart a enquêté sur la manière dont les passagers de l’Aquarius, du Lifeline ou encore du Sea Watch, une fois débarqués, sont négociés entre pays européens. Depuis que l’Italie a fermé ses ports, huit accords de répartition ont été bricolés. À la clé ? À peine 850 réfugiés « dispatchés » et 16 États membres aux abonnés absents.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Combien de fois, depuis la première « affaire de l’Aquarius », le scénario s’est-il répété, qui fait honte à l’Europe, de migrants coincés à bord d’un navire humanitaire au large de l’Italie ou de Malte, empêchés d'accoster ?