Salvini critiqué en Italie pour avoir dénoncé les "terroristes" du Hezbollah

Par
Matteo Salvini, vice-président du Conseil italien, a qualifié à plusieurs reprises le Hezbollah libanais de mouvement "terroriste" lors d'une visite en Israël, créant la polémique en Italie.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

JERUSALEM (Reuters) - Matteo Salvini, vice-président du Conseil italien, a qualifié à plusieurs reprises le Hezbollah libanais de mouvement "terroriste" lors d'une visite en Israël, créant la polémique en Italie.