Golfe. Ces violences quotidiennes contre les femmes

Par

Très lentement, les législations dans les pays du Golfe se modifient. Mais la violence contre les femmes reste une réalité quotidienne et la combattre demande non seulement un renforcement de l’appareil juridique mais encore un combat au sein de sociétés conservatrices.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

En septembre 2017, un Bahreïni a tenté de tuer une Syrienne, mère de cinq enfants, dont il avait divorcé. L’homme, qui avait laissé cette femme d’à peine 40 ans baignant dans son sang sous le regard de ses enfants, a écopé d’une peine d’une année de prison ferme. Il a purgé sept mois avant d’être libéré en vertu d’une grâce royale, à l’occasion de l’Aïd el-Fitr. À sa sortie de prison, il est allé directement au domicile de son ex-femme pour la menacer de la renvoyer les pieds devant à sa famille.