RPT-Syrie: Double contre-offensive de l'EI à Baghouz

Par
(Répétition technique)
Cet article est en accès libre. Découvrez notre offre spéciale ! S'abonner

BAGHOUZ, Syrie (Reuters) - (Répétition technique)

Les djihadistes retranchés à Baghouz, dernier réduit de l'Etat islamique dans l'est de la Syrie, ont lancé mercredi deux contre-offensives qui ont été repoussées avant qu'ils n'aient progressé, rapportent les Forces démocratiques syriennes (FDS).

La seconde attaque a été beaucoup plus violente que la première, selon le mouvement arabo-kurde qui assiège la ville depuis plusieurs semaines avec l'appui de la coalition internationale sous commandement américain.

"Ils ont profité de la fumée et de la poussière soulevée à Baghouz. Les combats se poursuivent. Ils n'ont pour le moment pas progressé", précisent les FDS, qui disent en outre avoir déjoué plusieurs attentats suicide.

Selon leur porte-parole Moustafa Bali, les FDS soutenues par les avions de la coalition ont lourdement bombardé la ville dans la nuit avant d'aller au contact des combattants de l'EI au petit matin. D'épais nuages de fumée s'en élevaient mercredi après-midi, alors que des tirs et des explosions retentissaient.

Après avoir reporté plusieurs fois l'assaut final pour permettre l'évacuation des civils, les FDS ont repris leur offensive dimanche. Leur porte-parole avait annoncé dans la nuit que 3.000 combattants et membres de leur famille avaient encore quitté la ville en 24 heures.

Prolongez la lecture de Mediapart Accès illimité au Journal contribution libre au Club Profitez de notre offre spéciale