Victimes collatérales de l’armée française: au Mali, la grande hypocrisie

Au nom du respect des civils victimes de conflits armés, l’armée française se targue de verser des indemnisations financières à ses « dommages collatéraux ». Sauf au Mali, où la France – en guerre depuis 2013 – a choisi de laisser les autorités maliennes réparer les dégâts commis par ses soldats. Mais le système n’a jamais fonctionné.

La lecture des articles est réservée aux abonné·es. Se connecter

Bamako (Mali).– Le temps de revenir précipitamment du champ qu’il cultivait, Idrissa Maiga avait tout perdu, ou presque. Ce matin du 11 janvier 2013, le Malien de 53 ans avait quitté son domicile comme à son habitude, laissant à la maison sa femme, Aminata, et ses enfants Adama, Zeïnabou et Aliou.

1€ pour 15 jours

Résiliable en ligne à tout moment

Je m’abonne

L’info part de là

Soutenez un journal 100% indépendant : sans subventions, sans publicités, sans actionnaires

Tirez votre information d’une source de confiance

Accédez en exclusivité aux révélations d’un journal d’investigation

Déjà abonné ?

Mot de passe oublié

Voir la Une du Journal