«Impeachment»: c’est l’heure du show télé

Par

Les auditions publiques commencent ce mercredi 13 novembre dans la procédure parlementaire de destitution lancée par les démocrates contre Donald Trump. Les faits accumulés jusqu’ici ont donné raison au lanceur d’alerte à propos d’un chantage de Trump envers l’Ukraine. Mais un an pile avant l’élection présidentielle, la bataille majeure est celle de l’opinion.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

New York (États-Unis de notre correspondant).– La vaste pièce 1110 de la Chambre des représentants abrita pendant deux ans, juste après la Deuxième Guerre mondiale, les sessions parlementaires de l’équivalent de notre Assemblée nationale. Les démocrates espèrent que cette enceinte donnera à leurs auditions publiques un caractère solennel. À partir de ce mercredi 13 novembre, des témoins clés ont été invités à déposer en public devant 22 membres de la Chambre des représentants (13 démocrates, 9 républicains) dans le cadre de la procédure de destitution de Donald Trump.