En Tunisie, l'Assemblée constituante veut franchir les derniers obstacles

Par

Après plusieurs mois de blocage politique, l'Assemblée tunisienne et les élus du peuple ont enfin repris la main. Mais ce mardi, au troisième anniversaire de la chute du dictateur tunisien, les députés n'ont adopté que les deux tiers des articles du texte constitutionnel. Texte qui contient encore des ambiguïtés malgré des dispositions progressistes.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

La Tunisie deviendra-t-elle tout prochainement le « Singapour » de l’Afrique, comme l’affirme l’ancien ministre du tourisme tunisien ? Il est encore trop tôt pour l’affirmer, comme pour décréter la naissance d’un « modèle tunisien » après l’adoption, la semaine passée, d’une série d’articles progressistes dans la future constitution, qui ont contribué à l’emballement d’une partie de la presse internationale.