Susana Malcorra, la dame de fer qui voudrait succéder à Ban Ki-moon

Par

Alors que la campagne pour le nouveau secrétaire général des Nations unies est officiellement lancée, l'ancienne chef de cabinet de Ban Ki-moon, devenue ministre des affaires étrangères en Argentine, pourrait créer la surprise. Portrait d'une femme avec autant de fidèles que d'ennemis.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

De notre correspondante à l'ONU.- Susana Malcorra, l’ex-chef de cabinet de Ban Ki-moon, le secrétaire général de l’ONU qui quittera ses fonctions fin 2016, a-t-elle des chances de lui succéder ? Bien qu’elle n’ait jusqu’à présent officiellement ni démenti, ni infirmé être intéressée par le job, il semblerait qu’elle y songe de plus en plus sérieusement. Pour preuve, bien qu’elle ne figure pas parmi les huit candidats les plus cités, et qu’elle n’appartienne pas à la zone géographique qui, selon une règle non écrite, stipule que c’est au tour de l’Europe de l’Est d’occuper le siège de secrétaire général, madame Malcorra est entrée en campagne.