Daniel Cohn-Bendit : « Le budget européen que propose Hollande est une bonne idée »

Par

Dans une longue interview à Libération, l’ancien eurodéputé franco-allemand Daniel Cohn-Bendit donne sa vision perspective de l’Europe. Il critique tout réflexe souverainiste, une idée de droite selon lui « parce que l’égoïsme n’est pas une valeur de gauche ».

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Comme François Hollande, Daniel Cohn-Bendit estime qu’un budget européen est nécessaire pour assurer l’avenir de l’Union. Dans une longue interview accordée à Libération, l’ancien co-président du groupe des Verts au Parlement européen partage sa vision de l’avenir de l’Europe. « L’Union ne dispose pas d’un budget capable d’agir en cas de crise : 1 % du PIB communautaire, c’est ridicule, alors que le budget américain pèse 23 % du PIB. Quand la Californie tombe en faillite, les programmes sociaux et d’investissement, qui sont des programmes fédéraux, continuent à fonctionner. Si le budget que propose Hollande est doté de 200 ou 300 milliards d’euros, si on peut l’utiliser, sur proposition de la Commission, sans avoir besoin d’une décision unanime et avec un contrôle démocratique du Parlement, c’est une bonne idée. Le budget, c’est le b a ba de la fédéralisation. »