Hong Kong: les réseaux pro-chinois sont fragilisés par la révolte populaire

Par

Traditionnellement, les habitants de Hong Kong originaires de la province du Fujian, dans le sud-est de la Chine, restent loyaux envers le Parti communiste chinois. C’est l’un des maillons du Front uni, cette vaste toile tissée par le PCC pour conquérir les cœurs et les esprits. Aujourd’hui, ils se mobilisent contre les militants pro-démocratie.

 

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Hong Kong, correspondance.– Une vingtaine de drapeaux chinois flottent au vent. Une poignée de sexagénaires distribuent des autocollants aux couleurs de la République populaire. « J’aime Hong Kong et je soutiens la police ! », lance, agressif, un homme d’âge mûr. Bienvenue à North Point le 1eroctobre, jour de fête nationale, l’un des rares îlots de patriotisme chinois dans l’ex-colonie britannique.