Non, la société polonaise n'est pas à l'image de ses gouvernants, lesquels s'enfoncent depuis fin 2015 dans un puits autoritaire et ultraconservateur sans fond, à rebours des acquis européens. À ceux qui en douteraient encore, Barbara Nowacka apporte un souffle d'enthousiasme combatif. Figure de gauche, proeuropéenne convaincue et féministe engagée, cette quadragénaire a été l'une des initiatrices des mobilisations de l’automne dernier contre l'interdiction totale du droit à l'avortement voulue par le parti Droit et Justice (PiS) au pouvoir (voir à ce sujet la galerie de portraits de femmes polonaises publiée par Mediapart).