Espagne: Pablo Iglesias prend tout le monde par surprise pour sceller sa succession

Par

Pablo Iglesias a annoncé lundi son départ du gouvernement, pour se présenter aux régionales de Madrid. Il a profité de l’occasion pour mettre sur orbite Yolanda Díaz, une communiste de Galice, pour les prochaines élections générales.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Séisme pour les gauches espagnoles : le numéro trois du gouvernement et co-fondateur de Podemos, Pablo Iglesias, a annoncé lundi son départ de l’exécutif. L’ancien professeur de sciences politiques et admirateur de la série Game of Thrones se lance dans la bataille des élections régionales de Madrid, qui se tiendront, de manière anticipée, le 4 mai. Il espère tenir tête à la très droitière présidente sortante, Isabel Díaz Ayuso.