Génocidaires rwandais en France: les raisons des errements de l’administration

Par Théo Englebert

Après le génocide de 800 000 Tutsis au Rwanda, les juridictions administratives françaises ont parfois manqué de discernement dans l’octroi du droit d’asile.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Que savait la France des génocidaires rwandais qui ont débarqué sur son territoire après les massacres ayant fait un million de morts en 1994 ? Outre la quasi-absence de condamnations pénales, Mediapart a cherché à comprendre l’attitude des autorités administratives chargées de l’octroi du droit d’asile.