Macron apporte son soutien à un roi du Maroc affaibli

Par

Le président français a réservé au royaume marocain sa première visite à un chef d’État étranger hors des frontières européennes. Un choix de continuité, décidé en dépit du mouvement social qui secoue le Maroc.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Rabat (Maroc), de notre envoyée spéciale.-  « Pour cette visite, c’est le roi, et seulement le roi ! » En plein mouvement social au Maroc, et un mois seulement après son investiture, Emmanuel Macron s’est rendu mercredi à Rabat pour son premier déplacement officiel de chef de l’État hors des frontières européennes. Cette « visite privée » à Mohammed VI, selon l’expression de l’Élysée, vaut un soutien appuyé à la monarchie marocaine, après les turbulences de la présidence Hollande.