Rabat (Maroc), de notre envoyée spéciale.-  « Pour cette visite, c’est le roi, et seulement le roi ! » En plein mouvement social au Maroc, et un mois seulement après son investiture, Emmanuel Macron s’est rendu mercredi à Rabat pour son premier déplacement officiel de chef de l’État hors des frontières européennes. Cette « visite privée » à Mohammed VI, selon l’expression de l’Élysée, vaut un soutien appuyé à la monarchie marocaine, après les turbulences de la présidence Hollande.