Les forces antiterroristes au cœur de la répression à Bamako

Par

Au Mali, pour réprimer les manifestations qui ont eu lieu ces derniers jours à Bamako, une unité d’élite chargée de la lutte antiterroriste est intervenue. Et a tiré à balles réelles. On dénombre au moins onze morts.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Les manifestations de ces derniers jours et la violente répression qui a suivi ont laissé des traces à Bamako, et pas seulement sur les bâtiments publics ou privés pris d’assaut par des centaines d’insurgés les 10 et 11 juillet. La riposte des forces de l’ordre, qui ont tiré à balles réelles sur les manifestants et ont procédé à l’arrestation musclée de plusieurs figures de la contestation, a marqué les esprits.