Regarder en face son passé colonial : quelques leçons venues de Belgique

Le Parlement belge a entamé voilà deux ans un travail historique d’ampleur sur son passé colonial. Il s’ajoute à des initiatives locales sur la décolonisation de l’espace public et à une loi sur la restitution des biens spoliés. Y a-t-il des leçons à en tirer pour la France ?

La lecture des articles est réservée aux abonné·es. Se connecter

Après la commission Duclert sur le rôle de la France au Rwanda et le rapport Stora sur la colonisation et la guerre d’Algérie, Emmanuel Macron a lancé mardi 26 juillet le troisième chantier mémoriel de sa présidence : il a annoncé le « travail conjoint d’historiens français et camerounais » sur la guerre du Cameroun, ainsi que l’« ouverture complète  des archives françaises sur le sujet.

1€ pour 15 jours

Résiliable en ligne à tout moment

Je m’abonne

L’info part de là

Soutenez un journal 100% indépendant : sans subventions, sans publicités, sans actionnaires

Tirez votre information d’une source de confiance

Accédez en exclusivité aux révélations d’un journal d’investigation

Déjà abonné ?

Mot de passe oublié

Voir la Une du Journal