L’UE veut encore donner une chance aux négociations sur le Brexit

Par

Les dirigeants européens réunis jeudi à Bruxelles ont plaidé pour poursuivre les négociations sur le Brexit « dans les semaines à venir », exigeant des gestes côté britannique. En réaction, Boris Johnson prévient qu'il se prépare à un no deal.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Quatre ans et demi après la tenue du référendum, qui croit encore aux ultimatums sur le Brexit ? Même Michel Barnier, le très prudent coordinateur de la négociation pour le camp européen, avait ironisé mardi, au sujet de la date du 15 octobre : « C’est la troisième date butoir que Boris Johnson a imposée de manière unilatérale. » En résumé : « Il nous reste du temps » pour négocier, voulait croire l’ancien ministre conservateur.