Mais qui sont ces gens qui habitent aux frontières du Liban?

Par

Le photographe Hussein Baydoun et le chercheur Daniel Meier sont allés à la rencontre de Libanais et d’étrangers qui résident dans les coins les plus reculés du pays, relate le quotidien beyrouthin L’Orient-Le Jour.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Ils s’appellent Hamad, Yehya, Majed, Claudia ou Roberta. Ils vivent à Ersal, Abboudiyé, Wadi Khaled, Khiam ou encore Qlayaa. Certains ont toujours vécu à la frontière, d’autres ont débarqué avec le début de la guerre syrienne. Ces habitants des localités frontalières font l’objet d’un projet réalisé par le photographe de presse Hussein Baydoun et le chercheur Daniel Meier. Leurs photos et récits sont à découvrir à Dar el-Nimer, dans le quartier Clemenceau à Beyrouth, dans le cadre de l’exposition « Borderlanders ».