Israël-Maroc: un accord entre colonisateurs béni par Trump

Par et

Donald Trump achève son mandat par une ultime embardée diplomatique qui fragilise la paix au Maghreb. Il a convaincu le Maroc de normaliser ses relations avec Israël en échange de la reconnaissance par Washington de la souveraineté marocaine sur le Sahara occidental.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Six semaines avant de devoir abandonner, à contrecœur, le Bureau ovale de la Maison Blanche à Joe Biden, Donald Trump multiplie les grandes et les petites manœuvres diplomatiques, au Moyen-Orient et dans le monde arabo-musulman. Avec, semble-t-il, les mêmes objectifs depuis des mois : imposer son rôle d’ami et de protecteur d’Israël, en particulier au sein de son électorat évangéliste, confirmer sa réputation de négociateur forgée, affirme-t-il, au fil de sa carrière de promoteur immobilier. Et, éventuellement, compliquer l’entrée en fonction de son successeur.