Après la censure de Trump, les plateformes et les politiques face à leurs contradictions

Par

Le bannissement du président américain sortant des principaux réseaux sociaux après l’envahissement du Capitole marque l’aboutissement d’un processus de responsabilisation des réseaux sociaux qui se retrouvent aujourd’hui en position d’arbitres de crises politiques.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Les annonces successives du bannissement des principaux réseaux sociaux de Donald Trump, accusé d’avoir incité ses partisans à l’émeute, ont suscité chez de nombreux responsables politiques des réactions paradoxales.