Immigration, écoutes: Trump taillé en pièces par les contre-pouvoirs

Par

Un juge fédéral a suspendu le deuxième décret antimusulmans de Trump. Le président fulmine face à ce nouveau camouflet, alors que ses accusations d'avoir été mis sur écoute par Obama font flop. Le président est pris au mot et contré par les institutions et la presse.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

New York (États-Unis), de notre correspondant.– La voix est rauque, étranglée par la colère. À sa tribune de Nashville, ce mercredi soir 15 mars, Donald Trump espérait se requinquer de douze jours difficiles par un de ces délicieux bains de foule au milieu de ses supporteurs, dans un hangar pavoisé de bannières « Make America Great Again ». Mais le candidat d’hier est aujourd’hui président des États-Unis, en butte à tous les obstacles légaux et politiques de Washington autant qu’à ses propres démons. Ses outrances, jusqu’alors seulement grotesques, minent maintenant un peu plus chaque jour son action à la Maison Blanche.