L’Afghanistan entre en trêve

Par

Le président Ghani comme les talibans ont annoncé un cessez-le-feu de respectivement cinq et trois jours. Pour Kaboul et ses alliés américains, le processus de paix pourrait se trouver enclenché. Certains experts n’y croient pas.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Pour la première fois, les talibans afghans ont accepté le principe d’une trêve temporaire à l’occasion de l’Aïd el-Fitr, la fête qui célèbre la fin du ramadan. Le président Ashraf Ghani l’a décrétée pour cinq jours, suspendant les activités militaires jusqu’au 20 juin, les « étudiants en religion » pour trois jours seulement. L’événement est à ce point inédit que les autorités afghanes comme le haut commandement militaire américain se prennent à espérer que ce cessez-le-feu soit l’amorce de discussions de paix avec les insurgés. Pourtant, rien n’est moins sûr.