Ehpad : la privatisation qui valait des milliards

Par Leila Minano (Investigate Europe)

Sur tout le continent, des multinationales cotées en bourse et fonds d’investissement rachètent des maisons de retraite pour les changer en machines à cash. Réduction des coûts et profits sont l’alpha et l’oméga de ce business financé en grande partie par les États et sur lequel la pandémie jette une lumière crue. Premier épisode de notre série en Europe.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

«Parfois, ce boulot, c’est presque de la torture. » Sans savoir si elle a raison de raconter, la soignante menue qui accepte de témoigner pour Mediapart, gênée, décrit comment ses collègues appuient sur les plaies de « la petite mamie » pour lui faire ouvrir la bouche. « Madame V. hurle de douleur quand on touche ses escarres, c’est comme ça qu’on peut lui faire les soins de bouche », confie notre témoin dans un filet de voix. Si « elles avaient le temps, peut-être que les soignantes pourraient lui parler doucement à l’oreille pour lui demander d’ouvrir la bouche ».