Six morts à la suite d’opérations hasardeuses, dont deux à Stockholm, le plus « grand scandale de la médecine suédoise » selon le Washington Post, une enquête pour homicide involontaire, une tempête qui secoue le jury du prix Nobel : l’affaire Macchiarini, du nom d’un chirurgien italien charismatique qui s’est révélé un charlatan, tourne au cauchemar pour le prestigieux Institut Karolinska, la plus célèbre université médicale de Suède, sinon du monde.