Grève des prisonniers aux Etats-Unis

Par

Depuis le 21 août dernier, les détenus des États-Unis sont appelés à la grève par plusieurs de leurs organisations. Une telle mobilisation n’est pas inédite ; une mise en perspective socio-historique illustre les contradictions du système carcéral et de l’action collective.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Du 21 août au 9 septembre 2018, les prisonniers états-uniens sont appelés à une grève nationale à travers divers moyens d’action, comme des arrêts de travail, des sit-in ou des grèves de la faim notamment. Le choix de ces deux dates n’est pas anodin : le 21 août commémore l’assassinat en prison en 1971 de George Jackson, figure importante du Black Panther Party, et le 9 septembre fait référence à un autre événement de l’année 1971 qui a marqué l’histoire des mouvements de prisonniers et des Afro-Américains : la mutinerie et le massacre d’Attica.