2002-2003 : Amina Lawal, condamnée à mort au Nigeria

Par Élise Thiébaut (La Déferlante)

Peu après le 11-Septembre, Amina Lawal, une Nigériane de 29 ans, est condamnée à la lapidation pour adultère. L’indignation est mondiale et la jeune femme est acquittée. Vingt ans plus tard, si l’on peut observer la propagande souvent islamophobe à l’œuvre dans cette affaire, elle ouvre aussi une réflexion juridique pour la défense des droits des femmes.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

C’est d’abord l’histoire d’une femme. Une histoire dans un pays immense, riche de cultures, de ressources et de complexité. Le Nigeria, pays le plus peuplé d’Afrique, compte 250 ethnies différentes. De 1900 à 1960, il a été colonisé par les Britanniques. La moitié sud-est est majoritairement chrétienne et bénéficie des ressources de l’industrie pétrolière ; la moitié nord-est, quant à elle, est majoritairement musulmane et très pauvre.