L’UE et les géants du Web coopèrent en faveur de la censure

Par

Le texte européen le plus liberticide de cette décennie est en approche, assure Slate.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Le Conseil de l’Union européenne vient d’acter un projet de loi au parfum pour le moins désagréable pour ce qui concerne les libertés publiques. Poussé par la gouvernance française actuelle, ce texte – peu médiatisé – pourrait s’avérer l’un des coups les plus violents jamais portés à la liberté d’expression dans les pays « démocratiques » de l’Union européenne.