Le parlement européen se réforme après le piratage de ses mails

Par

Le Parlement européen demande une réforme du processus d'appel d'offres accusé d'avoir rendu les institutions européennes « captives de certains vendeurs de logiciels », et en particulier de Microsoft. Pour la première fois, le hacker qui avait piraté les boîtes mails des eurodéputés s'exprime.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

La révélation, par Mediapart au mois de novembre dernier, de la facilité avec laquelle il était possible de pirater le réseau informatique du Parlement européen semble avoir finalement eu quelques effets. Deux textes, votés jeudi 3 avril et ce mercredi 16 avril, posent en tout cas les bases d’une remise à plat du système informatique des institutions européennes. Ils imposent un audit complet de l’ensemble des logiciels utilisés par le Parlement, à commencer par ceux de Microsoft directement mis en cause lors de l’attaque informatique. Ils pressent la Commission européenne de revoir sa politique en matière d'appels d'offres liés à la sécurité informatique des institutions.