Les pays les plus pauvres incapables de profiter de leur croissance tonitruante

Par
Les Nations unies ne se font plus d'illusion : les 50 pays les plus pauvres de la planète ne parviendront pas à réduire de moitié leur taux de pauvreté d'ici à 2015, comme ils s'en étaient fixé l'objectif. Malgré des taux de croissance annuels records, qui frôlent les 7%... La Cnuced énonce ce sombre paradoxe dans un rapport publié ce jeudi 17 juillet à télécharger sur Mediapart. Et propose de revoir de fond en comble les pratiques d'aide au développement vers les pays du Sud.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

La Conférence des Nations unies sur le commerce et le développement (Cnuced) n'y est pas allée par quatre chemins. Dans son rapport annuel sur les «pays les moins avancés», publié ce jeudi 17 juillet et téléchargeable ici, l'organisme constate l'échec du développement des 50 pays les plus pauvres de la planète. La Cnuced en est convaincue, ils n'atteindront pas, d'ici 2015, les «objectifs du Millénaire» en matière de lutte contre la pauvreté. Et préconise un virage sur l'aide au développement : moins de social, plus de soutien à l'industrie.