Chicago 2016, les batailles de l’Amérique

Par

À Chicago, la ville de Barack Obama, une des plus ségréguées des États-Unis, une nouvelle génération d’activistes dénonce les brutalités policières et lutte contre le racisme. Voyage dans l’Amérique honnie par les électeurs de Donald Trump, qui devrait être désigné candidat républicain à la présidentielle.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

De notre envoyé spécial à Chicago (États-Unis).- Jason Barrett a la trouille au ventre. Enfoncé sur le siège arrière de la voiture, il rafraîchit sur son smartphone un compte Twitter qui signale les fusillades en temps réel. Dans ces rues, à quelques pâtés de maison de chez lui, sa vie est menacée. Deux fois, il a failli mourir criblé de balles. Jason, 23 ans, vit dans les « Hundreds », un des quartiers les plus violents de Chicago. Une ligne de chemin de fer abandonnée trace la démarcation entre gangs rivaux.