Tétanisée, la Fed choisit de ne pas bouger

Par

Contrairement à ce qu’elle avait annoncé au printemps, la Fed a décidé de ne pas resserrer sa politique monétaire et de maintenir ses taux entre 0 % et 0,25 % en vigueur de 2008. Les financiers qui profitent tant de cet argent facile s’en réjouissent. Mais c’est un bien mauvais signe pour l’économie mondiale : la crise n’est toujours pas terminée.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

La Réserve fédérale n’a pas osé bouger. Contrairement à ce qui avait été annoncé au printemps, les membres de la banque centrale américaine ont décidé jeudi 17 septembre de maintenir les taux entre 0 % et 0,25 %. Pour déterminer toute évolution future, « les membres mesureront les progrès – réalisés et attendus – par rapport aux objectifs de plein emploi et de 2 % d’inflation. Cela prendra en compte un large nombre d’informations, comprenant les mesures sur le marché du travail, les indicateurs d’inflation et son évolution attendue, au regard des développements financiers et internationaux », a indiqué la Banque centrale américaine.