Le cas de la Gambie: un test pour les potentats africains

Par

Le président gambien Yahya Jammeh continue de s’accrocher au pouvoir une semaine après avoir reconnu sa défaite électorale, mais ses soutiens sont de plus en plus dilués.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

De notre correspondant à Dakar (Sénégal). - Yahya Jammeh finira-t-il en exil comme Blaise Compaoré, à la Cour pénale internationale comme Laurent Gbagbo, devant la cour d’assises comme Amadou Sanogo, assassiné par des militaires comme Nino Vieira ou trônant jusqu’au dernier souffle comme Lansana Conté ? L’Afrique de l’Ouest offre à ses dirigeants les plus épris de pouvoir une multiplicité de destins.