L’armée israélienne a camouflé le meurtre de deux adolescents gazaouis

Par et Forensic Architecture

Pour prévenir les habitants de Gaza du bombardement de leurs habitations, l’armée israélienne a recours à des « frappes d’avertissement », censées permettre aux civils d’évacuer la zone. En juillet, deux adolescents ont pourtant été victimes de l’un de ces missiles. Et Israël a cherché à dissimuler les preuves de ce crime de guerre.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Le 14 juillet 2018, peu avant 18 heures, un raid israélien a visé un immeuble en construction situé dans l’ouest de la ville de Gaza. Cette bâtisse était soupçonnée d’être un repaire militaire du Hamas, le mouvement islamiste qui contrôle l’enclave palestinienne.