En Espagne, l’emprisonnement du rappeur Pablo Hasél secoue le gouvernement

Par

Des heurts entre forces de l’ordre et manifestants ont éclaté  en Espagne, en marge des rassemblements de soutien à Pablo Hasél, emprisonné pour insulte à la Couronne et apologie du terrorisme. Au pouvoir, PSOE et Unidas Podemos divergent sur les réponses à apporter.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Après une première soirée de tensions, circonscrites mardi à la Catalogne, les affrontements entre policiers et manifestants opposés à l’emprisonnement du rappeur Pablo Hasél se sont étendus mercredi soir à Madrid, sur l’emblématique place de la Puerta del Sol, mais aussi à Grenade (Andalousie) et Vigo (Galice). Quelque 48 personnes ont été arrêtées lors de cette deuxième soirée de protestation (ici un portfolio sur les rassemblements).