Après le verdict sur les indépendantistes, la crise politique se durcit en Catalogne

Par

Alors que le président de la région, l’indépendantiste Quim Torra, semble de plus en plus isolé, des appels à des élections anticipées se font entendre à Barcelone. Plus d’un demi-million de personnes ont défilé vendredi pour réclamer l’amnistie des prisonniers.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Alors que la contestation populaire à l’encontre des peines de prison infligées lundi à neuf responsables indépendantistes ne faiblit pas dans les grandes villes de Catalogne, le gouvernement régional, lui, n’est plus que l’ombre de lui-même. Les divisions qui traversent les principales formations indépendantistes sur la stratégie à suivre sont de plus en plus vives.