Le revers électoral qui menace les réformes de la présidence

Par
La crise économique et la gestion de la réforme du système de santé ont permis à la droite américaine de renaître de ses cendres. Les démocrates ont perdu, mardi 19 janvier, le siège de sénateur de feu Ted Kennedy. C'est une défaite qui pèse lourd pour la Maison Blanche: BarackObama perd la majorité qualifiée de 60 sièges sur 100, ce qui menace ses réformes.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

De notre envoyé spécial à Chicago (États-Unis)