Déchiré, le SPD allemand doit dire oui ou non à la «grande coalition»

Par

Les 600 délégués du SPD doivent décider, lors d’un congrès extraordinaire ce dimanche, s’ils valident une nouvelle « grande coalition » avec la droite d’Angela Merkel. Rarement le débat a été aussi intense au sein d’un parti social-démocrate plus divisé que jamais. Les pronostics sont difficiles.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Berlin (Allemagne), de notre correspondant.- Participer de nouveau à une « grande coalition » avec les conservateurs ou choisir l’opposition et faire face à de nouvelles élections ? Dimanche 21 janvier à Bonn, les 600 délégués régionaux du SPD se réuniront pour un congrès extraordinaire afin de trancher cette question existentielle pour le parti social-démocrate allemand, qui craint désormais de connaître le destin du PS français.