Donald Trump, fauteur de crises

Par

La méthode du président américain consiste à semer le chaos pour tenter d’en récolter les fruits. Jusqu’ici, de la Corée du Nord à l’Arabie saoudite en passant par le Venezuela et la Chine, cela aura produit plus d’échecs que de succès.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

S’il fallait tenter de définir la politique étrangère de Donald Trump, on pourrait dire qu’elle tient peut-être à une question de moustaches. Autant dire à rien du tout. Un incident, un coup d’humeur, un mauvais tweet. C’est ainsi que John Bolton, l’über-faucon, reliquat de l’ère Bush junior, et actuel va-t-en-guerre contre l’Iran avait été recalé du premier casting de l’administration Trump : parce que le président aime les hommes glabres.