Sahara occidental: le Maroc ouvre les vannes migratoires pour faire pression sur l’Europe

Par


Pour faire pression sur le dossier du Sahara occidental, le Maroc a ouvert les vannes migratoires. En 24 heures, quelque 8 000 migrants ont rejoint l’enclave de Ceuta. Le chef du gouvernement espagnol parle d’« une grave crise pour l’Espagne et pour l’Europe ».

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Considérés par les Marocains comme des « villes occupées », Ceuta et Melilla, les deux enclaves espagnoles sur la côte au nord du Maroc, constituent les seules frontières terrestres de l’Union européenne avec l’Afrique. Depuis des décennies, le Maroc accepte de jouer le gendarme ultra-répressif de la forteresse Europe dans la lutte contre l'immigration clandestine, mais lundi 17 mai, il en a décidé autrement.