Comment l’Etat islamique combat en Irak et en Syrie

Par

Les forces irakiennes ont lancé, le 18 juin, l’assaut sur la vieille ville de Mossoul encore tenue par l'État islamique. Perdant du terrain face à la coalition internationale, l’organisation adopte « un mode de combat insurrectionnel » qui se rapproche des stratégies employées à ses débuts, comme le détaille un rapport des services secrets français révélé par Mediapart. Avec quelques innovations. La guérilla menée par les djihadistes se décline avec les technologies modernes, ordinateurs et mobiles.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

À 19 ans, Réda Bekhaled ne se fait plus d’illusions. Les rapports de police le répertorient déjà comme « un membre de la mouvance islamiste radicale du Rhône ». Sa condamnation, par le tribunal pour enfants, à deux ans de prison ferme pour son implication dans le groupuscule aujourd’hui dissous Forsane Alizza lui interdit de franchir des frontières. Alors il veut « mourir plutôt que de rester ici » et envisage un attentat à la ceinture explosive, ambitionne de « faire pareil » que Mohamed Merah, « quelqu’un de bien », estime-t-il, selon les déclarations que fera sa sœur en garde à vue.