L'Afrique du Sud dans l'objectif 2/4 : face à la violence

Par

Deuxième volet de notre série de courts films sur le travail de photographes sud-africains : une immersion sensible au cœur d'un des pays les plus inégalitaires du monde avec David Goldblatt (né en 1930) et Mikhael Subotzky (né en 1981).

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Même si « la violence systématique est présente partout dans le monde, en Afrique du Sud, elle est en lien avec la violence de l'Histoire », constate le photographe Mikhael Subotzky. Des années de lutte anti-apartheid ont habitué la population à des images de guerre civile, aux armes circulant dans les townships pour favoriser leur soulèvement… Depuis, pauvreté, illettrisme, drogue sont autant de facteurs qui accroissent l'insécurité. Et pendant que la minorité blanche vit dans l'inquiétude, s'entoure de hauts murs de protection ou choisit l'exil, plus de 60 % de la population noire vit sous le seuil de pauvreté. Regards de deux photographes :