Un rapport européen dénonce l'illégalité de l'exploitation forestière au Cameroun

Par

Ce rapport, que l'UE refuse de publier et que Mediapart révèle, souligne qu'aucune entreprise (européenne comme africaine) n'applique la loi camerounaise sur l'exploitation de bois. Même les entreprises certifiées FSC ne respectent pas les réglementations.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

L’histoire est typique du milieu de l’exploitation forestière des pays du bassin du Congo, deuxième poumon de la planète après l’Amazonie. Depuis près d’un an, un rapport sur le secteur forestier du Cameroun circule sous le manteau chez les ONG, les experts, l’administration, les exploitants... Une partie de ceux qui le possèdent refuse de le partager. Les autres en parlent avec précaution : ils savent que son contenu remet en cause l’action de plusieurs acteurs présents dans l’exploitation forestière, dont l’Union européenne (UE).