Chez les alliés de l’Ukraine, la tentation des négociations avec la Russie

Quelques voix s’élèvent pour estimer que la reprise de la ville de Kherson le 11 novembre par les forces armées ukrainiennes ouvre une opportunité pour négocier, en position de force, avec Moscou. Ces positions restent pour le moment minoritaires.

La lecture des articles est réservée aux abonné·es. Se connecter

Mark A. Milley n’est pas n’importe qui. Le général de 64 ans n’occupe pas seulement la fonction écrasante de chef d’état-major des armées des États-Unis. Il est aussi l’homme qui osa contredire deux présidents en admettant, en 2021, à rebours des déclarations de Donald Trump et de Joe Biden, que les États-Unis avaient « perdu » la guerre en Afghanistan.

1€ pour 15 jours

Résiliable en ligne à tout moment

Je m’abonne

L’info part de là

Soutenez un journal 100% indépendant : sans subventions, sans publicités, sans actionnaires

Tirez votre information d’une source de confiance

Accédez en exclusivité aux révélations d’un journal d’investigation

Déjà abonné ?

Mot de passe oublié

Voir la Une du Journal