Lina Attalah: «J’avais moins peur sous Moubarak»

Par et

Lina Attalah, directrice du site égyptien Mada Masr, un des derniers espaces de liberté médiatique en Égypte, fermé au printemps dernier par les autorités, revient pour Mediapart sur la situation politique du pays. Et décrit une répression chaotique qui vient d'amener le pouvoir à fermer des centaines de sites web.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Le site d’information Mada Masr a été créé en Égypte en 2013, dans la foulée de la révolution ayant abouti au départ de Hosni Moubarak. Il s’est imposé, en quelques années, comme l’un des médias les plus libres et indépendants du pays. Il a été fermé au printemps 2017, en même temps que d’autres sites web égyptiens, alors que la répression envers les opposants au pouvoir du maréchal Sissi va toujours croissante.