La justice britannique autorise le Royaume-Uni à expédier ses demandeurs d’asile au Rwanda

La justice britannique a validé ce lundi l’accord controversé signé par Londres avec Kigali en avril dernier. Les demandeurs d’asile arrivés illégalement au Royaume-Uni seront donc envoyés au Rwanda. Co-coordinatrice du réseau Migreurop, Brigitte Espuche explique comment le Royaume-Uni et l’Europe en sont arrivés là et pointe les conséquences d’une telle politique de « marchandage ».

La lecture des articles est réservée aux abonné·es. Se connecter

La Cour européenne des droits de l’homme (CEDH) s’en était mêlée et avait empêché, in extremis, le tout premier avion de décoller en juin dernier, avec à son bord les premiers cobayes de la sous-traitance de l’asile par le Royaume-Uni. Lundi 19 décembre, la Haute Cour de Londres en a décidé autrement, validant l’accord signé entre Londres et Kigali, en avril, visant à expédier les demandeurs d’asile arrivés de manière irrégulière au Royaume-Uni au Rwanda. Pour elle, cet accord ne contrevient pas aux dispositions de la convention de Genève relative aux réfugié·es.

1€ pour 15 jours

Résiliable en ligne à tout moment

Je m’abonne

L’info part de là

Soutenez un journal 100% indépendant : sans subventions, sans publicités, sans actionnaires

Tirez votre information d’une source de confiance

Accédez en exclusivité aux révélations d’un journal d’investigation

Déjà abonné ?

Mot de passe oublié

Voir la Une du Journal